"L'habitude est une disposition acquise, relativement permanente et stable, qui devient une sorte de seconde nature."  Pourquoi hier soir vendredi, me rendant à une exposition-vernissage au syndicat d'initiative de Saint-Saulge, ai-je eu le sentiment d'un très vaste utérus qui avait du mal à accoucher de ses richesses?  Or nous savons que si nous ne parvenons pas à naître nous secrétons des ulcères ou nous nous déclenchons une maladie de civilisation qui reconnue par la sécurité sociale fera de nous un assisté et non un être libre, serein et en bonne santé. Il y avait en ce lieu une multitude de concitoyens se pressant dans une salle exigue, se serrant les uns contre les autres, venus pour regarder des toiles que nous avions peine à voir ou à ressentir, d'autant que nos villages sont porteurs de confusion entre le loisir artistique et l'art.....débat qui suscite encore un peu partout une polémique où je ne me permettrais pas de prendre parti.  Mais...il y a en moi des interrogations: pourquoi mes concitoyens que je respecte  et avec lesquels j'ai plaisir à bavarder boudent-ils les manifestations que j'organise au Beauvais, évènements  certes reliés à des continents autre que l'Europe, pays où la colonisation française a laissé une mémoire complexe mais  Algériens ou Malgaches aiment la France et  venir à Saint-Saulge est en soi un honneur que nos dirigeants ne semblent pas apprécier: aucun d'entre eux, qui du conseil municipal, qui de la communauté des communes n'a répondu à notre invitation.....je cherche à créer du lien et si le lien ne peut se créer qu'à l'intérieur d'un utérus, personnellement j'étouffe, j'ai besoin de sortir, d'être en lien avec l'esprit des pays amis que notre association invite et qui ont plaisir à prendre place dans notre région..... Je n'ai pas encore été à Madagascar mais j'ai vécu six semaines dans le Hoggar, heureuse parmi les Touaregs qui me proposaient de rester avec eux et de partager des temps de parole et de fraternité :  pourquoi Saint-Saulge se prive-t-elle de ces liens qui enrichissent l'humain dans notre désir d'échange, d'aide et d'ouverture sur une planête qui a besoin de solidarité et de fraternité ainsi que de partage. Le but de l'association "Les Jardins de Lumière" est d'éclairer, région par région, tous les villages de Madagascar avec une lampe solaire par case et un lampadaire solaire par village...quel bonheur d'ouvrir nos coeurs en devenant donateurs, partenaires, sponsors ou mécènes et de participer à ce projet: une simple lampe solaire illumine le quotidien des familles et un lampadaire solaire la vie sociale de tout un village.  Je voudrais remercier au nom de la vie et de ceux qui défendent le droit à la vie sur notre planète, principalement l'association "Amitié Malgache-Nivernaise" dont tous les membres ou presque se sont déplacés de Nevers à Saint-Saulge et bien évidemment l'équipe des Jardins de Lumière de Paris en la personne de sa présidente Josielle Randriamandranto, de Justin Vali, musicien traditionnel qui nous a  charmé aux sons des vahilas, entouré de son compagnon Doudou à la guitare et de ses deux fils Vali et Valian,de Yann Menguy, reporter , de l'équipe de SUB_YU en la personne de Thierry Vasseur, photographe venu de Paris habiter Sardy les Epiry, dont nous avons pu admirer les photographies originales et très belles de Madagascar, de Gisèle Didi, notre assistante en communication, créatrice de la très jolie carte d'invitation,du Journal du Centre qui a couvert l'évènement sous tous ses aspects, merci à Elisabeth Lescaudron, et un grand merci à Frédérique, notre petite fée, à la Petite Cave de Prémery, et à toute l'équipe des bénévoles d'Arts et Paroles, sans lesquels je ne peux orchestrer une telle manifestation, en mémoire la structure sculptée en bambou par Jean-Pierre Scant, notre vice-président, hommage à Justin Vali réalisé dans le parc du Beauvais, aidé d'Yvan Lablanquie, l'apéro offert par le Beauvais et la participation de "Didine"(Espace gourmand Corbigny), à Shin que l'ensemble des adultes désirait adopter...Je ne voudrais oublier personne, de tout mon coeur: merci et si vous voulez participer aux Jardins de Lumière, nous aurons plaisir à recevoir vos dons: contact@jardinsdelumière.org

N.B.  J'avais écrit à chaque membre du conseil municipal de Saint-Saulge, demandant pour l'occasion, la gracieuseté des salles: aucun d'entre eux ne nous a répondu et ma lettre oubliée, je recevais deux mois après, la veille de l'évènement une lettre de notre maire me signifiant que notre munisipalité ne pouvait répondre favorablement à notre requête."Sans commentaire".