02 avril 2014

ces filles qui font pleurer leur mère ou la main rouge

Je suis place Beaubourg avec mon amie N.  Le soleil est au rendez-vous et nous nous extasions devant les nouvelles collections de vêtements féminins, ne seraient-elles pas belles nos deux jeunes filles dans ces tenues printannières, les larmes dans les yeux, je réponds, je murmure oui, oui.  Comment cela se passe-t-il?  comment cela est-il arrivé ce silence avec refus de m'écouter moi la mère, celle qui t'enfante, te porte en son sein, t'allaite, te donne le meilleur d'elle-même, et soudain tu ne comprends... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 19:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 décembre 2013

Au Beauvais ce samedi 7 décembre 2013

Le public se presse en ce samedi soir.  Deux évènements à ne pas manquer au Beauvais, Saint-Saulge, Nièvre, une exposition de Ko Lin et un concert donné par le groupe "Abilus", chanson équatorienne.  Ils sont nombreux ceux qui de la Nièvre ou des départements limitrophes prennent la route de l'Art vers les salons du Beauvais.  Dès l' arrivée,l'Association "Arts et Paroles" sert à chacun un punch aux saveurs d'Equateur, citron vert, rhum et des centaines de feuilles de menthe pilée qui rappellent  à... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2013

STIGMATISER ou initier la haine

L'anecdote de ce samedi matin à 8heures 43 au guichet extérieur de la Société Générale: je vais chercher des espèces et marche avec un ami dans les rues de Paris 4ème, en route pour  suivre un atelier de chant, je mets ma carte bancaire au distributeur, compose mon code, me trouve bousculée, enserrée par une jeune femme tandis qu'une autre se glisse entre mes jambes, compose le montant d'une somme d'argent et s'enfuit...Je hurle, un tel cri strident que mon ami capture l'une des jeunes filles et un passant l'autre.  Des gens... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 13:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 juin 2013

Je ne réponds pas

Il est étrange ce phénomène de la non-réponse, téléphone, courrier, courriel, ce "je ne réponds pas".  J'ai une correspondance amoureuse avec un ami écrivain, de très beaux mots, une pensée philosophique poétique, oui la philosophie poétique, l'inventivité d'un verbe joyeux, ludique, l'expression d'une sensualité corporelle, cela passe par le mot...puis un jour plus rien.  Rien, le néant, le vide, je frappe à la porte, pas de réponses, ne m'avait-on pas dit enfant, frappez et l'on vous ouvrira, tous ces mots ont-ils... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 10:35 - Commentaires [10] - Permalien [#]
18 janvier 2013

Meilleurs voeux 2013...la différence

Ce matin je suis choquée, vous me direz, il y a de quoi être quotidiennement en colère devant la bêtise humaine, devant ces injustices qui se consument sur une planête où l'innocence et la naïveté font figure de misérabilisme.  Comment et cela je me le demande depuis l'enfance, oui comment peut-on tuer un autre être vivant sur la même terre que nous-mêmes, comment des êtres dit pensants peuvent-ils accepter l'arme qui tue, quelle qu'elle soit, du nucléaire au pistolet sans oublier la médicalisation à outrance qui enferme,... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 09:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 octobre 2012

la chasse à l'autre

"Tout au long du XV1è siècle, dans la lignée de Sprenger, parfois il est vrai avec moins d'acharnement, se succèdent les démonologues qui font peser sur la femme le grand soupçon de satanisme: Symphorien Champier, Daneau Lambert, Johan Wier ou encore le redoutable Nicolas Rémy qui "se vantait d'avoir fait brûler neuf cent sorcières en quinze ans".  Le plus étrange est que cette psychose atteint même les intellectuels, les humanistes les plus distingués.  Jean Bodin publie en 1580" La démonomanie des sorciers".  Lucien... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 18:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 septembre 2012

Habitude ou devenir curieux

"L'habitude est une disposition acquise, relativement permanente et stable, qui devient une sorte de seconde nature."  Pourquoi hier soir vendredi, me rendant à une exposition-vernissage au syndicat d'initiative de Saint-Saulge, ai-je eu le sentiment d'un très vaste utérus qui avait du mal à accoucher de ses richesses?  Or nous savons que si nous ne parvenons pas à naître nous secrétons des ulcères ou nous nous déclenchons une maladie de civilisation qui reconnue par la sécurité sociale fera de nous un assisté et non un être... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2012

Les guillotines 2012: les contrôles

Tu es tranquille chez toi, tu essaies de vivre autrement, de créer des relations humaines avec l'un, avec l'autre, il est vrai que tu as fait la manche devant le palais des Papes en Avignon...c'était en 1968, époque où nous croyions avec certitude pouvoir créer de l'humain, de la fraternité, être et respirer librement...tu y crois, j'y croyais...et tu avances avec cette certitude que tu pourras passer allégrèmement les frontières, que chacun mangera à sa faim, que les extra riches vont partager un peu de leur pain, oui tu y crois et... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 15:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 janvier 2012

Engagement... quel mot, quelle pensée, je suis engagé, cela signifie que ma parole a un sens, que je donne ma parole au mouvement qui m'habite et que je vais au bout de ce mouvement.  Engagé, je suis engagé, cela peut être lié à l'emploi, à l'amitié, à l'amour mais cela veut dire quoi au juste?  Engagé....?  Je m'interroge car nous traversons une époque où de plus en plus le désengagement fait office de parole et d'acte, je te promets de t'offrir un séjour en haute montagne ou à la mer, puis à la dernière minute, je... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 16:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 novembre 2011

Le Maroc

J'avais dix neuf ans, temps où je vivais seule la route qui du Québec m'a conduite à Tanger, puis à Meknès, oh les rencontres imprévues, la beauté de la découverte, les appels de partager les combats des autochtones, être libre, je pouvais combattre dans les rangs du F.L.N., mon refus et mon désir intense de paix entre nous les hommes.  Cesser de nous combattre, reconnaître en chacun, en chacune un esprit en mouvement, ne plus juger, ne plus condamner, comprendre, enfin comprendre la structure interne , déjà la mienne et celle de... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 09:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]