14 janvier 2015

JE SUIS CHARLIE

Je rentre du village, de ce bout du monde de la Nièvre, avant-hier la Gaspésie, hier le Luberon et aujourd'hui Saint-Saulge et la montée de la vache chaque début du mois de mai.  C'est l'après-midi, un temps doux, calme, quelques autos dans les rues mais dans notre village, il y a un sentiment d'abandon, de village fantôme, les cafés, ces lieux de rendez-vous en pays Français sont taciturnes, j'entre dans l'épicerie, je désire "Charlie Hebdo", la propriétaire me regarde comme si je débarquais d'une autre planète,"j'ai une liste... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 17:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 décembre 2014

Repas traditionnel offert aux aînés de la commune de Saint-Saulge-Nièvre

Il est étrange de se retrouver aîné, c'est-à-dire celui ou celle qui a acquis une sagesse certaine grâce à son art de vivre et peut la transmettre.  Est-ce cela, est-ce vraiment cela?  Le Centre Communal d'Action Sociale nous offre un repas traditionnel de Noël.  Je suis émue et à la fois interloquée.....j'ai un certain âge et en pénétrant dans la vaste salle à manger de notre Mairie, je rencontre mes consoeurs et mes confrères.Je suis reçue chaleureusement par notre Maire, Monsieur Bulin et par ses adjoints. Notre... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 17:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 octobre 2014

LE BEAU

Quand j'arrive à Djerba, je suis saisie par la beauté du ciel et de la mer.  Le Bleu.  Le Beau.  Une forme d'extase s'empare de moi.  Je peux rester des heures à contempler  la mer, à l'écouter, à être ailleurs en moi comme à l'extérieur.  C'est jour de grève, oui vous avez entendu parler de ces ordures sur l'île qui sont partout et transforment l'île en dépotoir.  Donc c'est jour de grève et mon amie Fatma vient me chercher pour que nous allions visiter son atelier de peintures à HOMT... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 19:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 septembre 2014

je suis une retraitée

J'ai reçu plusieurs messages me souhaitant "bonnes vacances."  Je suis à Djerba, les ordures dans les rues, une grève générale, les hôtels plein de touristes en appel de repos et depuis ce matin je me répète:"je suis une retraitée".  Qu'est-ce que cela signifie?  Le droit à de la paix, à une accalmie, à du respect.  Et je dois bien m'avouer que ces concepts, ces notions sont absentes de mon quotidien.  La paix existe-t-elle un jour dans le champ de l'aura humaine, avons-nous ce désir de comprendre, d'ouvrir... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 11:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 juillet 2014

Mes bien chers pirates,aujourd'hui vendredi quatre juillet 2014:bonsoir!

Je n'ai jamais reçu autant de téléphones qu'en ce jour car j'ai été piratée sur internet, mes courriels ne sont plus miens, où vont-ils, où sont-ils, qui les lit, qui les touche, qui viole mon intimité avec subtilité, intelligence, adresse, tout cela pour de l'argent, oui de l'argent, le même cri de partout hante notre esprit, l'argent, notre langue, notre communication, ce soir en Avignon, deux spectacles annulés, perdre un statut hors cadre, hors norme, c'est une perte d'argent, une réelle perte d'une économie... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 22:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 avril 2014

Régine Deforges ou la liberté d'être

Un an de plus. Je vieillis et les rides ont un plaisir jouissif à sculpter ma peau de plus en plus. Le 26 mars de cette année pour mon anniversaire je suis à Paris où je donne une conférence au Forum 104.J'invite suite à ma causerie tout ce gentil monde à fêter au Café Littré rue de Vaugirard, vin et charcuterie, c'est bon, c'est joyeux.  Un ami me donne un cadeau, les Mémoires de Régine Deforges.  Je l'ai rencontrée au Salon des Dames de Nevers il y a quelques années.  Quand je m'approche... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 22:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 avril 2014

ces filles qui font pleurer leur mère ou la main rouge

Je suis place Beaubourg avec mon amie N.  Le soleil est au rendez-vous et nous nous extasions devant les nouvelles collections de vêtements féminins, ne seraient-elles pas belles nos deux jeunes filles dans ces tenues printannières, les larmes dans les yeux, je réponds, je murmure oui, oui.  Comment cela se passe-t-il?  comment cela est-il arrivé ce silence avec refus de m'écouter moi la mère, celle qui t'enfante, te porte en son sein, t'allaite, te donne le meilleur d'elle-même, et soudain tu ne comprends... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 19:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 décembre 2013

Au Beauvais ce samedi 7 décembre 2013

Le public se presse en ce samedi soir.  Deux évènements à ne pas manquer au Beauvais, Saint-Saulge, Nièvre, une exposition de Ko Lin et un concert donné par le groupe "Abilus", chanson équatorienne.  Ils sont nombreux ceux qui de la Nièvre ou des départements limitrophes prennent la route de l'Art vers les salons du Beauvais.  Dès l' arrivée,l'Association "Arts et Paroles" sert à chacun un punch aux saveurs d'Equateur, citron vert, rhum et des centaines de feuilles de menthe pilée qui rappellent  à... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2013

STIGMATISER ou initier la haine

L'anecdote de ce samedi matin à 8heures 43 au guichet extérieur de la Société Générale: je vais chercher des espèces et marche avec un ami dans les rues de Paris 4ème, en route pour  suivre un atelier de chant, je mets ma carte bancaire au distributeur, compose mon code, me trouve bousculée, enserrée par une jeune femme tandis qu'une autre se glisse entre mes jambes, compose le montant d'une somme d'argent et s'enfuit...Je hurle, un tel cri strident que mon ami capture l'une des jeunes filles et un passant l'autre.  Des gens... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 13:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 juin 2013

Je ne réponds pas

Il est étrange ce phénomène de la non-réponse, téléphone, courrier, courriel, ce "je ne réponds pas".  J'ai une correspondance amoureuse avec un ami écrivain, de très beaux mots, une pensée philosophique poétique, oui la philosophie poétique, l'inventivité d'un verbe joyeux, ludique, l'expression d'une sensualité corporelle, cela passe par le mot...puis un jour plus rien.  Rien, le néant, le vide, je frappe à la porte, pas de réponses, ne m'avait-on pas dit enfant, frappez et l'on vous ouvrira, tous ces mots ont-ils... [Lire la suite]
Posté par MF Oleary à 10:35 - Commentaires [10] - Permalien [#]