76 ans de vie sur cette planète..Mon anniversaire. Un bouquet de fleurs m'est expédié dans un lieu où j'aime d'année en année donner la parole qui m'est transmise télépathiquement. Paris. Le bouquet a été livré dans un carton.  Des amis passent chercher ce bouquet afin de me le remettre dans ma demeure de la Nièvre.  Mais il n'est pas coutume de livrer un bouquet dans un carton, c'est tout à fait inusité et imprévisible.  Je ne verrai pas le bouquet...respirer des fleurs est une offrande instantané au temps:faire face à l'inattendu exige une orientation de tous nos sens ...un bouquet dans un carton, "cela n'est pas imaginable!"

"Quitte tout et suis moi"...laisser le bouquet à son destin, m'en détacher avec le sourire, respirer l'invisible du parfum des roses envoyées, remercier le donateur  et que l'émotion chagrine laisse le vent souffler sa force généreuse et transformer cette situation en phrasés insolites.J'entends ce pianiste de la gare de Bercy rejouer une sonate de Paganini avec fougue, le train va partir ou le train est déjà arrivé.  Nevers,"avant de descendre, veuillez vérifier que vous n'avez rien oublié."

Une amie et ses enfants ont été baptisés.  Il y a au village de Saint-Saulge un repas festif où chacun contribue aux saveurs gustatives de l'ensemble.  Des Sri Lankais sont avec nous.  Mes amis ont ouvert leur porte aux migrants venus en pays nivernais.

 

Apprendre à se nourrir de la différence.

 

Devant notre super marché, des nivernais présentent leur demande: donner pour les Restos du Coeur...A l'intérieur de cette moyenne surface, tu pèses tes légumes, tes fruits mais à la caisse, halte, la caissière repèse ce que tu as déjà pesé: parfois des yeux se sont trompés, la peur d'être volé(la direction) et l'humiliation du client acheteur.  Chaque client est contrôlé. Ces gestes anodins  conditionnent nos relations quotidiennes et suscitent tôt ou tard des actes de violence, les shértifs se multiplient dans la peur de l'autre, "et qui nous dit que dans ces migrants qui vont arriver, ne se cachera pas un terroriste"? " Oui, oui surement je réponds, ici à Saint-Saulge, nous deviendrons un repère de terroristes, mais pourquoi, oui pourquoi avez-vous si peur d'autrui?"

Laisser tomber nos conditionnements, être l'un pour l'autre, l'un avec l'autre un puits de richesses, aller vers l'inconnu, inventer en étant disponibles à ce qui est et savoir qu'en chacun une semence demande à germer et que l'enfant a en nous et aussi en l'autre encore et toujours  a le goût du merveilleux:

elle a huit ans, est diagnostiqué Autiste Asperger, je la magnétise et debout devant moi elle me fixe en riant et me dit:"cette détente, je suis si bien mais si bien, est-ce contagieux? Je lui réponds: qui sait? peut-être  pourras-tu la communiquer?".

Donner, partager, garder en nous ce pouvoir de croire en soi et en l'autre, cheminer avec ses cinq sens éveillés et donner et donner, ce sont des milliers de perles que nous tressons les uns avec les autres dans une tapisserie où les fils tissent et retissent l'AMOUR de la VIE.